RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 VOYAGES
Accueil
Apprendre une langue
Associations de voyageurs
Avant de partir
Conseils
Dangers de voyager
Groupe de discussion «Voyages»
Guides touristiques
Orientation en voyage
Récits de voyages des membres
Restaurants
Santé -Voyages
Tour du monde
Un peu de tout
Véhicule volant
Voyage - aide
Voyages (Récits)
Voyages écoresponsables
Voyages en avion
Voyages pas chers: location, échange, ...
 
Quatre jours à Budapest (Hongrie) par Gilles Parent

Cette ville mérite bien mieux pour être découverte. Nous rentrions de Cracovie par un train de nuit et avions un hôtel réservé.
Cette ville mérite bien mieux pour être découverte. Nous rentrions de Cracovie par un train de nuit et avions un hôtel réservé.

Voici quelques observations en vrac : 

Le Danube et ses ponts

Ce fleuve est omniprésent. Les élévations sur sa rive nord permettent de l'observer sans cesse. Les perspectives que permettent sa largeur et son tracé, particulièrement à partir du Bastion des pêcheurs, mettent en évidence plusieurs immeubles dont le magnifique Palais du gouvernement dans lequel se trouvent de remarquables trésors hongrois. Pour obtenir à peu de frais une idée d'ensemble de la ville il faut prendre le tramway (ligne 2) qui longe le Danube sur une grande distance.
 
L'une des distinctions évidentes entre Prague et Budapest tient aux nombreux exemples d'immeubles et de monuments d'inspiration arabe que l'on rencontre à Budapest et pas du tout à Prague. La Turquie fut longtemps présente en Hongrie (comme en Roumanie et surtout en Bulgarie). Les impressions d'ensemble qui se détachent des flâneries dans les rues de Budapest tiennent au caractère plus éclaté et plus diversifié des ensembles architecturaux. En fait, Budapest est une ville bien plus 'moderne' et 'européenne' que Prague malgré son passé qui remonte probablement à la même époque. Sans doute le fait que Prague fut pratiquement épargné par la seconde guerre mondiale, ce qui ne fut pas du tout le cas pour Budapest, explique-t-il partiellement le phénomène. En fait Budapest ne présente pas cette austérité praguoise qui a tant marqué Kafka.
 
La cuisine et les vins

Aussi, Budapest offre une cuisine et des vins inoubliables. Il faut y déguster le foie gras d'oie propre à la Hongrie. Il faut y boire le Tokaï. Il faut se rendre chez Gerbault, observer le décor et y déguster une pâtisserie et une glace. Et tout ça à un prix très abordable. L'équivalent à Paris nous aurait coûté 5 ou 6 fois plus cher. La Tchéquie à cet égard offre des bières délicieuses, mais sa cuisine et ses vins se comparent moins avantageusement à ceux de la Hongrie.
 
Les voies piétonnières

Alors que la vieille ville de Prague est une ville piétonnière, Budapest est une ville où les voitures, motos, camions circulent en grand nombre, à grande vitesse et à grand bruit comme à Paris, comme à Rome, comme à Londres. Dans ces trois derniers cas toutefois, on trouve des îlots de verdure dans lesquels on peut s'échapper. À Budapest, les parcs sont moins nombreux et nous ont semblé plus petits de sorte que l'air devient vite irrespirable.
 
Bref Budapest est une ville magnifique, mais Prague reste un lieu, je crois, sans pareil.
 
Au plaisir,
 
Gilles Parent de la liste de diffusion VOYAGES du RIAQ 
 


Plan du site |