RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 VOYAGES
Accueil
Apprendre une langue
Associations de voyageurs
Avant de partir
Conseils
Dangers de voyager
Groupe de discussion «Voyages»
Guides touristiques
Orientation en voyage
Récits de voyages des membres
Restaurants
Santé -Voyages
Tour du monde
Un peu de tout
Véhicule volant
Voyage - aide
Voyages (Récits)
Voyages écoresponsables
Voyages en avion
Voyages pas chers: location, échange, ...
 
Ho! Hisse! Dans la baie du Quiberon ...
  Dans la baie de Quiberon
Bonjour à tous,
 
Après une semaine d'absence, je suis de retour sur le Continent. J'étais avec nos enfants et petits enfants en croisière côtière dans le secteur de la Baie de Quiberon : l'une des plus belles baies du Monde. 

 Première journée samedi 26/7 : Port de Vannes,ensuite 4 heures de navigation à la voile avant d'arriver à Houat. Houat est une île située à l'est de la Baie de Quiberon. Nous avions jeté l'ancre à quelques 100 m. de la plage Est.   
 

Après une bonne nuit à bord par mer calme, nous avons remis les voiles : direction Belle-île en contournant Houat par le sud. Il fallait naviguer avec précaution, car il y a des rochers un peu partout. Malgré des vents contraires, nous avons pu arriver à Palais vers midi, pour déjeuner. Cependant, l'endroit n'était pas tranquille : beaucoup de trafic entrées/sorties de port incessants. Nous avons donc décidé d'aller plus loin vers l'Ouest : jusqu'au port de Sauzon, beaucoup plus accueillant. D'autant plus qu'au fond du port, il avait été possible de nous placer dans un endroit où la mer se retire complètement. Nous avions un bateau muni d'une dérive relevable. Il se pose sur la quille munie d'ailettes et sur les deux safrans très solides.
 
Une visite de l'île avait été organisée le mardi 29 juillet. Car de toutes façons, le temps n'était pas assez beau pour reprendre la mer. Mercredi matin : nécessité de quitter notre emplacement au moment de la marée haute pour aller à la sortie du port attendre le moment opportun pour remettre les voiles. Car nous allions à nouveau vers la Baie de Quiberon. Le passage obligé, c'est 'La Teignouse'. La Teignouse est situé entre Quiberon et Houat : on la compare parfois au passage difficile du Cap Horn : en plus petit. Nous l'avons passé avec le courant montant. Nous étions balancés en permanence dans des creux de deux mètres. Dans le courant, il aurait été impossible de s'arrêter ou de faire demi tour, tellement le courant est fort. La visibilité était très bonne et nous l'avons donc franchi dans les règles de l'art. C'est à dire comme s'il s'agissait d'un cargo.
 
Ensuite, direction le Port Haliguen à l'Est de la presqu'île de Quiberon. Là il y a un port avec pavillon bleu. Pavillon bleu, cela veut dire que les utilisateurs doivent respecter des règles telles qu'interdiction d'utiliser les sanitaires du bord mais obligatoirement ceux du port. Nous avions eu de la chance de trouver un emplacement, car il y avait beaucoup de bateaux : peut-être 200 ? , beaucoup d'anglais. Le lendemain jeudi 31 août, direction le Golfe du Morbihan, jusqu'au port d'Arradon où nous sommes restés passer la nuit, toujours dans le bateau assez spacieux pour 6 personnes : 6 couchettes, longueur bateau 10 m. Nous avions une capote qui protégeait bien l'avant du cockpit. Bien qu'il avait un poids total d'environ 4 tonnes, il était facile à barrer et à manœuvrer : enrouleur de foc, 2 ris faciles à prendre depuis le cockpit.
 
Et vendredi 1er août retour au port de Vannes sans problème, après une vingtaine d'heures merveilleuses de navigation à la voile. Le port de Vannes est un très vieux port tout en longueur, allant presque jusqu'au centre de la ville. Il y a des centaines de bateaux : la plupart sont des voiliers, un peu de toutes les nationalités européennes.

HEUREUX QUI COMME ULYSSE A FAIT UN BEAU VOYAGE !
 
Pierre Le Ny


Plan du site |